fbpx Smiley

Chaque euro visant à réduire les déchets alimentaires dans les restaurants sauve 7 fois plus élevé

0

Quand on parle de la durabilité dans les aliments nous ne pouvons ignorer les inefficacités dans l'utilisation de la nourriture dans l'industrie de la restauration. Plusieurs fois, la demande prévue ne correspond pas aux ingrédients périssables réels et finissent par jeter à perdre. Dans d'autres cas, il est la négligence du personnel de cuisine qui a ruiné la nourriture. Et bien d'autres occasions, les faits qui causent déchets alimentaires, il semble hors de notre contrôle.

Quel est l'impact économique de ce problème? La planète est inasumible, comme certaines sources suggèrent que près de la moitié de la nourriture produite est perdue. Et pour la mise en place de la restauration, Ils devraient également être inasumible, puis les économies dans l'exploitation d'un restaurant est une cible intéressante pour augmenter les marges bénéficiaires.

Mettez nombre à ces réalités est ce qui a fait la coalition des Champions 12.3, un ensemble d'individus et d'organisations travaillant pour atteindre les objectifs du point 12.3 SDG de Les Nations Unies avant de 2030; c'est-à-dire, réduire de moitié les déchets alimentaires.

Ils ont participé à l'étude 114 restaurants dans le monde qui avaient investi des montants pouvant 20 000 dollars dans la lutte contre le gaspillage alimentaire. Les résultats immédiats de l'étude ont été:

  • Le retour sur investissement est 7:1
  • La quantité de nourriture gaspillée a diminué 26%
  • la 89% restaurants récupérer l'investissement en moins de deux ans

Il est certainement pas dépenser plus d'argent que nécessaire lorsque avituallar l'épargne locale est un moyen de faire fonctionner un restaurant évident. La difficulté est, en réalité, comment faire.

Par chance, Le rapport donne des lignes directrices pour le succès à cet égard:

  • Crear un inventario de las comidas e ingredientes que se echan a perder de forma que se pueda actuar sobre las ineficiencias, ya sea modificando la carta o las compras a los proveedores.
  • Las prácticas empleadas para reducir el desperdicio de comida han de compartirse con toda la plantilla de trabajadores.
  • Preparar los platos a demanda y no de antemano.
  • Análisis de los hábitos de compra y actuación sobre aquellos que desemboquen en el desperdicio de comida.
  • Encontrar formas innovadoras de usar los ingredientes restantes y la comida que ha quedado sin vender.

La cadena de supermercados Tesco e IKEA (que anunció que reduciría la comida que desperdicia a la mitad en solo tres años allá por 2017) han estado involucradas en este estudio, atestiguando que los resultados no atienden a puros intereses medioambientales, sino que realmente hay una oportunidad de ahorro al operar un restaurante (o negocio similar).

La participación activa del sector restauración y del entramado empresarial de la hostelería dinamizaría la consecución de los objetivos establecidos por las Naciones Unidas, ya que sus contribuciones al problema son mucho mayores que las de los ciudadanos. Es hora de echarle una mano al planeta y empezar a ahorrar unos euros en el local.

3.7/5 - (4 votes)

Sobre el autor

Artículo realizado por el equipo de redacción de DiegoCoquillat.com. Cuenta con profesionales tanto en el terreno de la hostelería, gastronomía y turismo, como en de las nuevas tecnologías e innovación.

Suscríbete

Deja un comentario