fbpx Smiley

Comment éviter le burn-out ou syndrome de burn-out dans les restaurants

0

Le travail au restaurant est mouvementé. Du poêle à la table, de la table au poêle, rond et rond, prendre une commande, répondre à une réservation par téléphone... C'est un non-stop. En outre, les jours ne sont pas vraiment courts, s'étendant souvent au-delà de ce qui est attendu par hache ou par être. Le résultat est que le hospitalité encourt l'un des taux de burn-out plus élevés au sein du tissu socio-économique.

L'épuisement professionnel est causé par une accumulation dans le temps de niveaux de stress inadmissible. À la fin, se traduit par un sensation d'épuisement mental, chronique émotionnelle et physique qui met en danger les performances de l'établissement ainsi que la santé et le bien-être du travailleur. la Organisation mondiale de la SANTE (OMS) a reconnu cette maladie, aussi connu sous le nom Burnout ou brûlé, et encourage les mesures visant à atténuer le syndrome.

Avantages de la prévention Burnout au restaurant

Le taux de roulement du personnel dans le restaurant est toujours à des valeurs très élevées. D'une certaine façon, ceci est lié à l'abandon de la main-d'œuvre causé par un stress insoutenable. la Burnout joue un rôle clé pour atteindre ces chiffres.

Agir sur la racine du problème peut aider le fonctionnement du restaurant. En empêchant l'apparition du syndrome de burn-out chez nos travailleurs, est gagner du temps dans la formation des nouveaux employés. En outre, faire en sorte que la main-d'œuvre persiste plus longtemps dans son poste entraîne une une plus grande professionnalisation et que l'exécution des tâches est effectuée avec une efficacité maximale.

Il faut également garder à l'esprit que cette maladie peut être diagnostiquée chez le médecin. En conséquence, peut entraîner une retrait justifié pour le travailleur, ce qui suppose un surmenage économique supplémentaire pour le restaurateur.

Finalement, nous ne pouvons pas oublier que la satisfaction au travail est généralement un indicateur de performance. Avoir des employés heureux a un impact positif sur le développement de l'activité économique du restaurant. Comment pouvons-nous agir pour éviter l'apparition de ce problème?

4 des mesures pour éviter que nos travailleurs ne se brûlent

1.- La priorité est la santé et le bien-être de votre équipe humaine

Prioriser la santé et le bien-être du travailleur est l'aspect principal de la réduction de l'impact de Burnout dans nos locaux. Souvent, aveuglé par l'agitation des salles à manger au petit déjeuner, repas et dîners, Nous oublions que les personnes qui composent notre équipe humaine doivent être soignées. Dans votre satisfaction et gratitude réside le bon fonctionnement du restaurant.

Promouvoir un culture de travail saine et mesures de sécurité au travail sera la première étape. Si un travailleur qui n'abuse pas du système demande un jour de congé ou présente son congé de maladie, il vaut mieux ne pas le forcer à travailler. En laissant de côté les éventuelles implications juridiques, Nous répétons le besoin pour le personnel de se sentir soutenu et dirigé par un bon patron.

Un éloge, une petite récompense ou une marque d'appréciation ou de confiance fait aussi des merveilles. Apprécier le travail du personnel régulièrement, ils devraient savoir que vous appréciez leurs efforts. Le renforcement positif atténue les effets nocifs potentiels du surmenage au travail.

2.- Utiliza herramientas digitales para facilitar el trabajo

Dentro de este apartado hay dos consejos bien diferenciados.

Por un lado, el uso de herramientas de planificación de horarios para permitir que el equipo pueda seleccionar sus horas de trabajo con la máxima flexibilidad permisible. Permutar dos puestos entre sí ocasionalmente para que los trabajadores puedan atender los asuntes inesperados que surgen en sus vidas o ver el turno de trabajo que les toca atender en días venideros cómodamente desde el teléfono aumenta el bienestar del trabajador.

Por otra parte, las herramientas digitales no tienen por qué limitarse a gestionar los horarios y turnos de trabajo, también se pueden emplear para simplificar o incluso automatizar por completo tareas que den más libertad al personal. Inventariar, emitir informes, atender pedidos online, reservas y otras tareas similares pueden dejarse por completo en manos de programas informáticos. No hay por qué delegar estas tareas pesadas, tediosas y costosas tanto en tiempo como en esfuerzo en nuestros trabajadores, ellos ya tienen suficiente aportando valor en el establecimiento.

3.- Facilita información a tus empleados fácilmente accesible

El entorno del restaurante cambia de forma acelerada, más aun en tiempos de COVID-19. No todas las personas son capaces de lidiar mentalmente con las listas de tareas pendientes que jerarquizan y ordenan qué hay que hacer y qué no. Siempre es mejor que esta información figure a la vista en los espacios relevantes del restaurante para que los trabajadores puedan consultar sus dudas de un vistazo, confirmar si sus decisiones son correctas y, sobre todo, mantener la mente despejada cuanto más tiempo mejor.

Los recordatorios a través de notificaciones forzadas en una aplicación móvil laboral suelen ser muy adecuadas, especialmente cuando hay cambios sustanciales en el modo de operación. En adición, la formación continua y la repetición espaciada ayudan a interiorizar toda la información que el equipo necesite sin que sus integrantes tengan que estar haciendo un esfuerzo intelectual constante por mantenerse al día.

4.- Reacciona a los primeros síntomas del desgaste laboral de tus empleados

Conoce cómo se comportan tus empleados en situaciones óptimas para poder reconocer cambios inexplicables en su rendimiento físico, capacidad de trabajo y humor. Si un trabajador se muestra desganado, despistado o irritable de forma repentina cuando antes no era así, no lo dejes pasar, preocúpate por saber qué ocurre. Puede tratarse de un problema personal, y así te lo harán saber si preguntas, o puede que no haya un porqué, caso en el cual podríamos estar ante un síntoma previo de desgaste laboral, burnout o síndrome de quemado en el trabajo. Unos días libres pueden ser la diferencia entre mantener en plantilla a un trabajador sano y eficiente, y perderlo.

5/5 - (2 votes)

Sobre el autor

Artículo realizado por el equipo de redacción de DiegoCoquillat.com. Cuenta con profesionales tanto en el terreno de la hostelería, gastronomía y turismo, como en de las nuevas tecnologías e innovación.

Suscríbete

Deja un comentario