fbpx Smiley

Livraison de cuisine sombre, les nouveaux restaurants se développent et révolutionnent

0

Les cuisines fantômes ou cuisine sombre, restaurants sans service sur site ou dans l'établissement, aucune option de ramassage in situ, est apparu il y a quelques années à peine. Avec l’arrivée du crise du coronavirus, son adoption s'est accélérée à grande vitesse. Tant et si bien, que le concept lui-même est en cours de transformation.

Les restaurants ne sont plus les seuls intéressés par cette idée. Étant donné que le flou des frontières entre restaurants et épiceries est l'une des tendances macro qui sous-tendent le marché actuel, les cuisines sombres ont attiré l'attention de l'industrie alimentaire.

Le cœur de la stratégie reste le même, cependant. L'objectif est d'atteindre le client final directement via un canal technologique. Dans ce cas, applications pour la gestion des commandes en ligne et les interfaces des entreprises de livraison de nourriture sont les principaux itinéraires utilisés.

Pourtant, la technologie c'est l'un des aspects fondamentaux lors de la mise en œuvre d'une cuisine fantôme réussie. Il est de plus en plus fréquent que les consommateurs accèdent au restaurant via leur ordinateur ou téléphone intelligent, et cela se traduit par une diminution de l'importance de l'emplacement physique avec le temps..

en fait, les restaurants nouvellement ouverts de grandes marques de restauration organisée spécialisées dans le créneau de la restauration rapide sont inaugurés avec un surface utile intérieure sensiblement moindre. Un exemple de ce changement de paradigme sont les établissements que la franchise de hamburgers Burger King récemment ouvert dans le cadre de son plan «Restaurants de demain». Fils un 60 pour cent plus petit que ses prédécesseurs.

Mais les changements architecturaux mis à part, les innovations les plus évidentes sont observées dans le mode de fonctionnement au sein des locaux. Il est bien connu que le restaurateur moyen collabore avec plus d'un partenaire pour ses besoins de restauration. livraison et gestion des réservations. L'utilisation de programmes spécifiques pour chacun de ces les partenaires provoque de vrais maux de tête. Heureusement le Logiciel avec des options de centralisation et d'intégration d'applications. Ordatique proposer ce type de systèmes, et sont pratiquement incontournables lors de la gestion d'une cuisine fantôme. Ils facilitent grandement la vie du professionnel de la restauration.

Les solutions technologiques ne concernent pas seulement l'exploitation des locaux. Sans un bâtiment qui peut être visité par le diner, localiser l'entreprise peut être très difficile pour les clients potentiels. Par conséquent, la des outils pour rendre visible la cuisine sombre ou le restaurant virtuel devenir plus pertinent. pour améliorer commercialisation marque numérique il y a des entreprises comme Lunchbox, qui facilitent grandement la découverte de l'établissement à des tiers. récemment, Lunchbox a collaboré avec C3 (Créer des communautés culinaires), une société de cuisine fantôme, pour atteindre un volume d'affaires plus élevé qu'auparavant.

Les cuisines fantômes ont aussi leurs propres problèmes. L'un des points les plus conflictuels émane de la nécessité de collaborer avec une entreprise de livraison de nourriture si vous ne possédez pas votre propre flotte. Le bon fonctionnement de ces entreprises est indéniable. cependant, les restaurants perdent le contrôle de leur image de marque, informations client et encourir des tarifs parfois abusifs. Tous ces points sont particulièrement flagrants dans le cas qui nous concerne, car toute viabilité économique du projet repose sur une image de marque forte. Quelques marques blanches comme DoorDash Drive ils mettent toute la viande sur le gril pour trouver des solutions. Ils permettent déjà un meilleur contrôle de l'interface exposée à l'utilisateur final par le restaurant.

La seule option en dehors de ce petit groupe d'entreprises de livraison de nourriture qui offrent un plus grand contrôle à leurs partenaires est d'avoir un propre flotte de livraison. Ce n'est pas une idée qui a été complètement écartée, bien au contraire. en fait, Ces derniers mois, nous avons vu de plus en plus de restaurants et de groupes indépendants redoubler d’efforts dans ce domaine..

La viabilité de ce service en interne c'est plus que prouvé, les pizzerias le font depuis des décennies, et les marques dominantes du secteur telles que Pizza Domino ils ne montrent aucun signe que cela va changer. La difficulté est de savoir comment faire fonctionner cette stratégie pour le petit restaurant.. Dans ce sens, il peut être intéressant d'assister aux futurs mouvements de Panda Express, une chaîne de taille moyenne qui vient d'entrer sur le marché de la mobilité avec sa propre flotte de livreurs.

Le nombre de cuisines fantômes a atteint un nouveau sommet cette année. Certains analystes placent le nombre total de ces types de restaurants autour du 100.000 établissements. Le modèle économique est porté par des acteurs majeurs du livraison, comme cela peut être Deliveroo la Uber Eats, Mais la crise des coronavirus a également fortement dynamisé et accéléré l'adoption de ces restaurants particuliers.

Ça ne fait aucun doute que, tant que le marché continue de se contracter sur site, la cuisine sombre ne fera qu'un alternative viable, économique et à faible risque pour les grandes agglomérations. Reste à savoir quel est le niveau de pénétration qu'ils atteignent sur le marché pendant 2021 et 2022, années qui continueront vraisemblablement d'être marquées par la crise actuelle des coronavirus.

A propos de l'auteur

Article rédigé par l'équipe éditoriale du DiegoCoquillat.com. Il a des professionnels aussi bien dans le domaine de l'hospitalité, la gastronomie et le tourisme, et de nouvelles technologies et de l'innovation.

s'abonner

Laisser un commentaire