fbpx Smiley

la 5 facteurs clés pour une livraison réussie alimentaire service de livraison de restaurants

2

L'un des piliers de l'expérience utilisateur dans le domaine de la restauration est le confort. Pendant longtemps, ce confort a été compris comme un traitement chaleureux dans un service de chambre et esprit de camaraderie, une prise de contrôle rapide des commandes et une présentation des plats tout aussi rapides.

Cependant, Aujourd'hui, cela ne suffit plus. Pour une grande partie de la clientèle moderne des restaurants, de ne pas quitter le confort de votre maison et obtenir un bon repas chaud est le vrai sens de confort.

Voilà pourquoi prolifèrent les services de livraison comme la livraison de nourriture Uber Eats la Juste manger, à la fois avec un grand nombre d'Espagnols inscrits dans leur applications.

Et à la fois, certains restaurants sont de plus en plus vide. Le chiffre d'affaires associé à plats à emporter Il est de plus en plus, et il existe de nombreux cas où il dépasse la 50% du total. en fait, dans le cas de pizzerias, Ce volume représente des valeurs proches 100%.

Ayant à l'esprit ce que la dynamique actuelle de la restauration et quelles sont les perspectives d'avenir sont (le marché de la livraison de nourriture à domicile continuera vers le haut avec un taux plus élevé que 10% au cours des cinq prochaines années au moins, et aucun signe que cela va changer à moyen terme), il est logique que les restaurants qui n'ont pas encore été adaptées aux temps nouveaux sont prêts à engager un service de livraison à domicile.

La question est de savoir si ou non, la question est de savoir comment. Lorsque le propriétaire locale a finalement décidé de franchir le pas, les cinq facteurs suivants doivent être pris en compte pour l'initiative de réussir et qu'un tel volume souhaité d'affaires supplémentaire des plats à emporter arrivent en vigueur.

1.- Définir un espace pour la préparation des éléments à apporter

Au début, il ne semble pas être, l'envoi de la livraison de nourriture a des coûts à part purement dérivé de l'embauche de personnel ou de services externes. Celui qui est souvent détectée jusqu'au dernier moment sont ceux associés à la utilisation de l'espace.

Si la maison n'est pas assez grand pour accueillir une préparation de la table et l'emballage, et un point de collecte pour les répartiteurs, ne sont que deux alternatives: ou voler l'espace à d'autres sections de l'établissement (par exemple des tables) ou déplacer des locaux à une propriété avec plus d'espace. Dans les deux cas, un impact négatif sur l'économie de l'entreprise.

Ne comptez pas sur cet espace qui entraîne une mauvaise préparation ou l'emballage des applications à emporter, un impact négatif sur l'expérience utilisateur, qui à son tour peut coûter perte de clients ou de la dégradation de la marque dans le réseau.

2.- Avoir la technologie nécessaire

Est-ce que le terminal point de vente la possibilité d'intégrer des plates-formes à partir de laquelle les commandes sont passées? Dans le cas contraire, Pouvez-vous trouver d'autres moyens de communication tels que des imprimantes ou des écrans pour communiquer ce que les commandes alimentaires se préparent? Dans ce cas,, La connexion wi-fi vient à la cuisine?

Il y a beaucoup de petites choses que nous pouvons négliger l'adressage premier de la distribution de la prestation alimentaire, surtout quand on parle de technologies complexes qui ne sont pas tous les restaurateurs connaissent.

3.- Désigner une personne responsable pour les commandes portant

Il est nécessaire que la personne responsable de la distribution connaissent en détail leur travail.

Les différentes tâches doivent être correctement attribuées de sorte que l'efficacité ne soit pas affectée localement. Selon les opérations d'échelle relatives aux commandes à emporter, la pression sur le personnel peut augmenter ou causer la confusion confusion existe sur ce que leurs fonctions lors de la préparation de l'ordre.

selon Olo, une société émergente qui gère les commandes numériques, de 30 commandes par jour vaut la peine d'avoir un prix de spécialiste. Les conclusions contenues dans un rapport signé par la société appelée Livraison mettre à l'échelle? où, en outre, il est à noter que les responsabilités du travailleur serait:

  • recevoir les commandes
  • Placez les aliments
  • Préparer sacs de transport
  • Vérifiez l'ordre avant la livraison au concessionnaire
  • Remplir les contenants de salsa
  • Pliez les boîtes de transport
  • Nettoyer l'espace de travail dédié aux éléments de distribution
  • Cater au concessionnaire

4.- Escoger el empaquetado correcto

Nadie quiere recibir su comida fría, esparramada o empapada por los vahos condensados. Elegir el empaquetado correcto tiene un impacto enorme en el modo en el que el cliente percibe la calidad de la comida, y a su vez, en su experiencia como comensal.

Los envases recomendados son de fondo plano, robustos, aislados y ventilados. Puntos extra para los envasados transparentes que permitan evaluar el estado de la comida en todo momento, ya sea por el encargado de pedidos del restaurantes, por el repartidor, o por el cliente.

Invertir en materiales blandos o poco resistentes significa que durante el transporte, que muchas veces es más ajetreado de lo que se desearía, los envases se puedan rasgar, deformar o mover con suma facilidad, con el consecuente y esperado daño sobre los alimentos.

5.- Mimar a los repartidores, son los nuevos camareros de exterior

Como bautizó nuestro director Diego Coquillat en el año 2017 en su artículo “Camareros de exterior, la revolución del servicio de la (no) sala”, los repartidores son los camareros de exterior del restaurante y el trato a de ser igual que los de interior o habituales.

Sin estos camareros o repartidores todo este tinglado se iría al traste. Su trabajo es determinante para que los pedidos concluyan exitosamente.

Cuando el volumen de negocio debido a la comida para llevar es muy alto, puede convenir disponer de estantes codificados donde depositar la comida, de forma que el repartidor sepa cuál es el pedido que tiene que llevar de inmediato. Otra posibilidad es disponer de un orden predeterminado (cronológico, alfabético, numérico, etcétera).

Los repartidores deben tener confianza con el empleado asignado a los pedidos takeaway. Así si surgen problemas se dispone de un ambiente perfecto para que se alcancen soluciones.

Por supuesto, dar incentivos a los mejores repartidores es un comportamiento no solo deseable, sino también fructífero.

En 2020 el 11% de las ventas efectuadas en los restaurantes se referirán a pedidos para llevar, con una oportunidad valorada en 32 000 millones de dólares y con los consejos aquí recopilados, ya no hay excusa para que nuestros restaurantes no dispongan de un servicio de reparto de comida a domicilio de éxito.

5/5 - (3 votes)

Sobre el autor

Artículo realizado por el equipo de redacción de DiegoCoquillat.com. Cuenta con profesionales tanto en el terreno de la hostelería, gastronomía y turismo, como en de las nuevas tecnologías e innovación.

Suscríbete

2 Comments

Deja un comentario