fbpx Smiley

plus que 70% Les clients avec les incidents de service blâme transport de livraison de nourriture que le restaurant à la fois

0

Quand un problème se pose avec de la nourriture du dîner a commandé maison, les consommateurs ont tendance à attribuer la responsabilité que cela a eu lieu entre toutes les parties impliquées dans le processus.

Que ce soit la nourriture qui a été gâté en raison d'un embouteillage ou si elle fournit des commandes utilisateur incorrect, Une partie de la faute incombe au restaurant lui-même, bien que cela a eu peu ou rien à voir avec le problème.

Avant une défense des consommateurs a besoin d'un bouc émissaire sur lequel le blâme et le mécontentement accumulé Soulager, et à moins d'une très bonne raison que toute responsabilité est la partie principale, à la fin sont toutes les personnes impliquées qui finissent par être blâmé.

révèle donc un nouveau rapport publié par la société d'études de marché Sion & Sion qui analyse la incidence de partage des responsabilités au sein de la population avec une capacité de consommation en EE. LA.

L'analyse est basée sur les requêtes émises à 1084 citoyens des États-Unis, tous les utilisateurs commander la plate-forme de gestion pour la livraison de nourriture à domicile, comme cela peut être GrubHub la UberEats, pour ne citer que quelques-uns.

La principale conclusion est distillée à partir de la recherche est que le nombre d'utilisateurs du applications blâmait à la fois le service de livraison mobile et le restaurant reçoit l'ordre est très élevé, atteint la 71.8% du total.

Bien sûr, Tous les participants exercent leur responsabilité de partage identique. Un 61.7% des répondants qui blâment les différentes parties rendent très timide. D'autre part seulement 9.3% les participants osent affirmer catégoriquement ce fait et catégoriquement.

Il y a aussi Les différences dans le comportement des consommateurs comme le problème inconvénients causant. Par exemple, lorsque le plat principal du repas est la cause de la discorde, Les allocations de pourcentage de diminution de la culpabilité. Et tandis que les réactions timides vers le bas, ceux qui montrent leur mécontentement à la fois le restaurant et la nourriture de service de livraison à domicile gagnent plus fortement importance.

avec surprise, les plats sont encore plus pertinents. L'étude de Sion & Sion ne révèle pas le mécanisme qui donne lieu à ce comportement, mais les données sont accablantes. Dans ce cas, 10.8% Les participants ont clairement exprimé leur mécontentement avec les deux parties impliquées dans la transaction.

Les surprises ne cessent pas quand on parle de retards de service. Bien que intuitivement un retard de livraison est généralement associée à un problème lors de l'étape de livraison, la réalité est que 68.6% des consommateurs qui ont participé à la recherche d'une certaine manière, ils reprochent à la fois en tant que société de livraison de restaurants. Un 7.2% il le fait, en outre, si forte.

Cuando la temperatura de la comida no es la adecuada, los porcentajes de reparto de responsabilidad de mantienen prácticamente igual para respuestas poco marcadas, pero aumenta la incidencia de un descontento profundo hacia todas las partes que cooperan: un 11.5% de los respondientes entrarían en esta categoría.

Las diferencias en la respuesta también se relacionan con la cohorte de personas con la que se trate. En el segmento demográfico asignado a los millennials, el descontento hacia todos los implicados aparece rápidamente, pero generalmente lo hace de forma no muy marcada. Así, mientras que el 66.9% de los millennials culpan cautelosamente de los problemas tanto a restaurante como a reparto, frente al 54.6% en generaciones mayores, las respuestas extremas son un 16.84% más habituales entre aquellos consumidores que superan los 39 años.

El nivel de tolerancia de los millennials se equipara casi perfectamente con el de generaciones anteriores en el caso de retrasos y comidas entregadas a temperaturas inadecuadas; por el contrario, cuando se habla de problemas con los platos, los millennials tienen menos miramientos que sus mayores a la hora de depositar la culpa sobre todos los eslabones de la cadena.

Para el restaurador, este nuevo volcado de datos ofrece una perspectiva de los hábitos de consumo y comportamiento de la creciente clientela que solicita comida a domicilio. Queda de manifiesto que es de vital importancia tanto para el restaurante independiente como para la restauración organizada contar con un servicio de entrega domiciliaria de comida de alta calidad para que el renombre de la marca de restauración no se vea manchada por las carencias operativas de una empresa ajena: el cliente no atenderá a razones, de forma instintiva deposita la culpa en los dos entes que trabajan juntos para crear y entregar la comida.

5/5 - (1 vote)

Sobre el autor

Artículo realizado por el equipo de redacción de DiegoCoquillat.com. Cuenta con profesionales tanto en el terreno de la hostelería, gastronomía y turismo, como en de las nuevas tecnologías e innovación.

Suscríbete

Deja un comentario