fbpx Smiley

SE VEND…et sur l'opinion des plates-formes, plus.

0

vendre. Un mot que les conditions et un verbe passer notre vie sans utiliser la plupart du temps, nous savons. Un concept qui ont généralement tendance à « déguiser » ou « masque » et que nous nous avons toujours donné l'impression que « fait peur ». Et ne soyons pas étrange du tout, mais pas arrêter surprenant parce que notre mode de vie et les revenus dépendent de mot, de sorte que le moins nous pouvons avoir lui est un compte remarquable.

quand Fighters alimentaires nous avons rencontré des clients potentiels, nous trouvons très souvent avec beaucoup de des doutes raisonnables sur la motivation pour régir la présence de l'établissement dans les différents réseaux sociaux, avoir à ce moment-là ou ont l'intention d'avoir (présence). De la même manière, Nous avons également constaté que généralement appliquer une double « tige de mesure » quand peser ce qu'ils attendent de leur présence en ligne: D'un côté, beaucoup les implorent que nous pouvons connaître à travers numérique via sa création, affaire, marque comme un « must » ou quelque chose obligatoire, et endroit à la mode d'être « parce que ».

D'un autre côté, Certaines personnes viennent aux réseaux sociaux dans une situation de désespoir ou en dernier recours et en espérant que la nuit et après avoir ouvert une page sur Facebook d'affaires, son établissement reçoit miraculeusement des milliers de visites, et cela se traduit par des centaines de nouvelles personnes à venir à travers la porte, ils obtiendront des ventes, réservations, recrutement, etc ... monter en flèche à des hauteurs étonnantes et extraordinaires qui étaient inimaginables avant que les médias sociaux.

Non. Rien ne pourrait être plus, rien de plus injuste si l'on parle de rendement et mesures. logiquement, Les puristes à la fois un cas et l'autre est faux et, comme tout dans la vie, pas de milieu, mais, surtout, certains essentiels. Réseaux sociaux, plates-formes d'opinion (où, sans aucun doute, souvent, nous ne choisissons pas être, bien que nous ne sommes pas au courant) et les médias en ligne vont nous permettre de montrer les choses qui, auparavant, nous n'étions pas en mesure, ou au moins, nous avons fait pas à portée de main, relativement facilement.

Fighters Los nous soutenons que réseaux sociaux fenêtres ouvertes équivaut à ajouter à notre activité physique, ce qui nous rend plus visible, mais aussi, plus vulnérables à l'erreur ou pire, flemme, qui est ce qui se passe dans le « ouvert à ouvrir » et ne pas garder d'informer ou de mettre à jour ou bien notre communauté comme elle attend. Il est donc essentiel d'être conscient et être conseillé par un professionnel pour évaluer, plan, exécuter et communiquer. nous demandons: Dans votre restaurant, vous auriez une fenêtre sale, non nettoyés, feuilles de menus année cobwebbed et jaunies 1994 signifie la chute?

Bien sûr que non, et donc de la même manière, Vous ne pouvez pas croire que ésotériquement et ouvrir un compte dans le réseau de la mode que vous allez réussir et, après avoir abandonné, ce ne sera pas avoir un effet sur l'image et la réputation.

Parce que ce. Parce que « dehors sur la photo belle » et est un moyen de vendre. Parce que dire aux gens ce que nous voulons savoir sur notre entreprise est un moyen de vendre. Parce que renoncer à l'éducation, respect, la rigueur et la compréhension est un moyen de vendre. Qui répondent aux commentaires négatifs, agir pour améliorer et dire, Il est un moyen de vendre. Pas tout est action directe. Pas tout est une vente linéaire fermer.

En tout cas, ce que vous devriez être très clair, il est que les réseaux sociaux performances économiques d'une propriété est vendue et peut améliorer, mais il est lignes directrices très claires à suivre, cela prend du temps et mettre de côté le style des classiques et des impératifs revendications éculés « Vous allez perdre?« Heureusement, ils tombent en désuétude parce qu'ils ont été pressés à l'épuisement de ce slogan et les déclarations magiques qui ont servi en fait plus de peur que d'amener les clients potentiels nous. La vente en ligne est pas agressif, la vente est affirmée et a un motif en zigzag.

Vender, no lo olvidéis. Se llama vender y es la actividad que nos asegura la subsistencia del restaurante, el pago a proveedores y nóminas, la adquisición de productos y también, nuestro sueldo que compensará (ojalá) las horas que invertimos en la actividad. Evidentemente, los canales de comunicación digital no pueden ser ajenos a esta faceta de nuestro negocio.

Una anécdota: Nos hacía gracia recientemente escuchar en una cafetería la conversación de la mesa contigua donde dos personas divagaban sobre internet y sus perfiles personales en Facebook: “Es que yo en Facebook siempre pongo fotos de platazos buenísimos, pero luego en mi vida real ya me gustaría a mí poder probar alguno…”. Al margen de la forma de actuar, que allá cada uno, sí que nos da un escalofrío cuando escuchamos la preocupante afirmación de “luego en mi vida real” … ¿Cómo que luego en tu vida real? ¡Tu vida en una red social no es virtual ni ficticia… ¡es absolutamente real!

Lo decimos porque nos da la impresión, y así lo pudimos constatar, que muchos de nuestros clientes creen que lo que pasa en la red social de turno es como irreal y con apagar el ordenador todo vuelve a empezar de cero y ya está.

No, lo cierto es que no. Este caso nos sirve para ejemplarizar la importancia que tiene el velar por nuestra correcta presencia en internet, por contestar y poner el oído a cada comentario que se nos dirige, el atender a nuestros seguidores (ojo, que no dejan de ser potenciales clientes) de la misma forma que los trataríamos en nuestro establecimiento porque… ¡no hay ninguna diferencia! De la misma forma que somos cuidadosos a la hora de hablar, de gesticular, de prestar nuestro tiempo, de explicar de forma exquisita, de no reparar en atenciones a una persona que cruza el umbral de nuestro negocio, de esa misma forma debemos de hablar y atender digitalmente para lograr el mismo objetivo que obtendríamos en nuestro establecimiento: VENDER.

Asertividad. Esa es la palabra y esta su definición: Estrategia y estilo de comunicación, la asertividad se sitúa en un punto intermedio entre otras dos conductas polares: la agresividad y la pasividad. Un comportamiento comunicacional en el cual la persona no agrede, sino que se manifiesta de forma congruente, directa y equilibrada. ¿Aquello de que entre el negro y el blanco existe el gris? Pues nunca mejor dicho. Como decíamos, para lograr vender en internet el camino nunca es recto, es zigzagueante, y mucho. Daremos muchas vueltas, muchas explicaciones y muchas atenciones para lograr nuestro objetivo, pero al final, merecerá la pena.

La merecerá porque cuando una venta se cierra es porque la persona compradora ha depositado la confianza suficiente en nosotros, y eso, independientemente del valor económico que pueda llegar a suponer, es un VALOR que debemos mimar y no perder porque no tiene retorno.

Os lo resumimos con una frase Fighter: “El arte de vender es el arte de cerrar un trato”. Así es: Os deseamos que las ventas sean la creencia en vuestro restaurante de futuros comensales que han llegado a percibir aquello que queríais transmitirles y comunicarles😊

5/5 - (3 votes)

Sobre el autor

Comer, Beber, Amar y Trabajar. Nos encanta lo que hacemos. La comida no es tan solo alimento. Por eso, nuestra especialización en hostelería viene acompañada por propuestas profesionales tan sugerentes como la Gestión de Presencia Online, Opiniones, Desarrollo Web, Branding Gourmet, Sonrisa Social o Formación a la Carta. Nos relacionamos contigo y con tus clientes, cuidando y velando para que la relación sea idónea y acorde a tus intereses.

Suscríbete

Deja un comentario